Article publié depuis Overblog

par M.A.D  -  1 Août 2021, 17:08

Sâa François Sandouno

Ces derniers jours, Israël a rejoint l'Union africaine en tant que membre observateur. Une volonté très revendiquée par l'Etat hébreu, depuis la création de l'Union africaine en 2002, succédant à l'Organisation pour l'unité africaine. Face à cette situation, il nous est impératif d'analyser, au-delà des relations diplomatiques, le comportement d'Israël vis-à-vis des populations mélanodermiques et son rôle historique vis-à-vis de l'Afrique.

1. On ne pourrait oublier le rôle honteux de l'oligarchie israélienne (en endogamie sur le terrain politique avec les oligarchies africaines d'antan) dans l'esclavage, le trafic d'esclaves, la destruction d'un tissu de civilisation et la déportation des populations entières pour subvenir aux besoins du grand Capital financier, ce Capitalisme qui s'est construit à travers le sang, la sueur de la main-d'œuvre africaine dans ce qu'on appelle « premier monde ''. Intéressant de souligner que, les peuples ne sont pas responsables de ce ''péché originel''. On parle ici de lobbys financiers devenus puissants et riche grâce au détriment des  autres peuples, en particulier l'Afrique. Analyser les épistaxis historiques de cette dernière, c'est aussi se souvenir de cette co-responsabilité.

2. Comment oublier le soutien apporté par l'Etat israélien à un régime raciste, ségrégationniste, colonialiste et négrophobe comme celui de l'apartheid en Afrique du Sud à l'époque ? (https://plateforme-palestine.org/Apartheid-Afrique-du-Sud-et-Israel,3844) Cependant, cela ne devrait pas nous surprendre, car lorsque nous analysons la situation de l'apartheid en Afrique du Sud, nous pouvons voir une similitude avec l'attitude palestinienophobe de la part de l'Etat israélien. Loin d'être palestinienolatre, ni palestinienophobe, il est impératif de soutenir une cause anti-impérialiste partout dans le monde, en se rappelant toujours comment certaines catégories dans la société, en l'occurrence les Noirs de cette sphère, sont souvent traités.

3. La contribution d'Israël dans la fourniture d'armes aux Hutus pendant le génocide rwandais (on joint ici le lien de la presse israélienne non-alignée qui en parle https://www.haaretz.com/.premium-the-israeli-guns-in-the-rwanda-genocide-1.5355564) est désormais connu du plus grand nombre des gens, car cette Nation est fortement alignée sur le modèle politique atlanto-thalassocratique. Aujourd'hui, depuis la fin de ce génocide, le Rwanda (soutenu par Israël) dans la région des Grands Lacs est une zone meurtrière, politiquement parlant. Nous avons un régime qui utilise les souffrances passées (souffrances alimentées par des ennemis exogènes) et est devenu le symbole d'un capitalisme oppressif aligné sur l'axe atlanto-thalassocratique (USA-espace Schengen-Israël) sur lequel il peut s'appuyer. Ce n'est pas pour rien qu'il est considéré comme un des pays d'Afrique à prendre comme point de référence. Sans oublier l'encadrement militaire des gardes présidentiels des certains autocrates en Afrique (https://www.courrierinternational.com/article/enquete-au-cameroun-les-mercenaires-israeliens-au-coeur-du-pouvoir).

4. On ne peut pas non plus ne pas critiquer un racisme présent envers les populations les plus sombres, dont les Falashas, une population juive noire, dont le sang est considéré comme impur. Nous ne pouvons pas oublier la stérilisation des femmes éthiopiennes émigrées pour réduire les naissances (https://www.lemonde.fr/big-browser/article/2013/01/29/retour-israel-reconnait-avoir-controle-les-naissances-des-immigrees-ethiopiennes_6001547_4832693.html  / http://www.lejournalinternational.info/israel-la-chasse-aux-negres/). Intéressant! L'immigration de certains semble poser des problèmes (sans jamais combattre les causes de ces immigrations), mais l'immigration invisible de la finance internationale apatride qui est omniprésente dans le monde peut être quelque chose de laxiste.

En résumant tous les points évoqués, on ne peut songer à considérer Israël comme un allié dans la diplomatie géopolitique africaine. Il est très important et intéressant de souligner que toutes les nations africaines ne sont pas favorables à l'initiative d'inclure Israël en tant qu'État observateur au sein de l'UA. Parmi ceux-ci, à l'heure actuelle, on peut citer l'Afrique du Sud et l'Algérie (https://information.tv5monde.com/afrique/l-afrique-du-sud-consternee-par-la-decision-d-accueillir-israel-comme-observateur-l-ua / https://www.agenceecofin.com/actualites/2907-90425-l-union-africaine-divisee-sur-le-statut-d-observateur-d-israel). Cependant, comme le souligne Kemi Seba dans sa récente émission pour Vox Africa (à partir du minute 20.25 https://www.youtube.com/watch?v=D2PGTsvzf00&t=149s), l'anticolonialisme devrait être l'essence centrale de chaque pays qui a été colonisé (nous utilisons le passé composé, même si l'on sait pertinemment que le colonialisme n'a fait que changer le décor). Il n'est donc pas acceptable de voir une Union Africaine (qui était un grand espoir quand elle suivait encore la ligne panafricaniste et souverainiste de ses pères fondateurs) se prosterner devant des ennemis de l'Afrique, qui ne se soucient pas de son sort. Ce que ces nations prédatrices veulent uniquement, c'est le contrôle du sous-sol du berceau de l'humanité. 

Il ne peut donc y avoir d'avenir radieux pour l'Afrique sans une réforme structurelle de l'Union africaine, où des personnes souverainistes et anti-colonialistes au sens pur du terme seront placés pour le bonheur du continent africain autodéterminé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :